Est-il obligatoire de souscrire une assurance Habitation ?

Locataire, propriétaire ou copropriété ? Logement meublé ou vide ? Tant de questions à demander avant de souscrire à une assurance habitation. À part votre statut, celui de votre habitation détermine aussi si vous devez vous assurer ou pas. Découvrez ci-dessus les réponses de toutes les interrogations que vous posez.

Assurance habitation : indispensable, mais pas obligé pour le propriétaire

L’assurance habitation obligation de votre domicile dépend de votre titre. Ainsi, d’après la loi de l’habitation, les propriétaires occupants ou non-occupants, ne sont pas forcés de souscrire à un contrat assurance habitation. Par contre, c’est fortement conseillé.

En effet, si vous êtes un propriétaire occupant sans assurance, vous devez prendre en charge l’entière responsabilité financière des dommages causés par votre logement ou vous-même en cas de sinistre (incendie, dégât des eaux, cambriolage). En gros, vous ne profiterez pas d’une indemnisation, si votre domicile est dévasté par un incendie accidentel et que vous n’êtes pas souscrit à une assurance habitation obligation. Vous devez également mener personnellement des requêtes à l’encontre des responsables en cas de préjudices non responsables. En tant que propriétaire, vous avez aussi l’intérêt de vous souscrire à un contrat assurance PNO. Aussi le contrat d’assurance Habitation MAIF protège votre logement et vos biens avec de solides garanties en cas de sinistre.

Assurance habitation : obligatoire pour les locataires

Les locataires sont les premiers responsables des préjudices qu’ils peuvent provoquer au logement loué. Ainsi, vous devez obligatoirement adopter une assurance habitation obligation multirisque comportant une formalité « risques locatifs », d’après la loi sortie le 6 juillet 1989. L’assurance « risques locatifs » permet de vous protéger contre les sinistres liés à une explosion, un dégât des eaux et un incendie.

Votre bailleur peut réclamer l’attestation de garantie à la remise des clés et il pourra également la redemander chaque année pour s’assurer que son logement est bien assuré. Votre propriétaire peut même l’insérer dans le contrat de location.

Pour les locations saisonnières, le contrat assurance habitation peut contenir une « garantie responsabilité civile villégiature » qui rembourse à votre place les dégâts causés et subis par ce domicile saisonnier.

Quel contrat adopter pour les habitations en copropriété ?

Vous devez souscrire à plusieurs assurances pour une maison en copropriété. Pour les parties collectives ou communes, le syndic de copropriété a le devoir de souscrire à un contrat « responsabilité civile » pour couvrir les préjudices provoqués par les agents de la copropriété ou encore par le logement lui-même. Pour chaque domicile, le copropriétaire non-occupant ou occupant sont obligés d’adopter au minimum la formalité « responsabilité civile » pour dédommager les dégâts causés au tiers.

Feux de cheminée : dans quel cas est-ce pris en charge par l’assurance habitation ?
Dégats des eaux : qu’est-ce qui est couvert par une assurance habitation ?